Sélectionner une page
credit import monte escalier

Arrivé à un certain âge, ou se trouvant dans l’impossibilité de se mouvoir facilement, le monte-escalier est un appareil innovant qui permet de faciliter le déplacement d’une personne à mobilité réduite entre deux niveaux, sans avoir à déployer des efforts physiques et sans se servir de l’escalier. Le système est très simple, il suffit de s’asseoir sur le fauteuil et activer la commande qui permettra au siège de monter et de descendre sur l’escalier. Pour cela il est conseillé de faire appel à une société professionnelle. En plus de la garantie qu’il procure, ce principe donne droit à une réduction des coûts ainsi qu’une diminution de l’impôt.

Le coût du dispositif

Le monte escalier est proposé à un prix variable basé sur plusieurs critères, dont le type du système, les travaux liés à l’installation, les différentes options du siège…Ainsi les prix peuvent coûter en moyenne 3000 à 6000 euros pour un monte escalier classique et pour le cas d’un mini-ascenseur ceci peut atteindre les 15000 euros. Afin de faire baisser le coût, de nombreuses options sont proposées dont le crédit d’impôt monte-escalier. Des spécialistes peuvent vous aider dans ces démarches, en remplissant le formulaire ci-dessous vous pourrez recevoir de l’aide dans vos démarches.

 

Les avantages du crédit monte escalier

Pour n’importe quel modèle de monte escalier, l’installation du matériel dans le logement pourra être partiellement pris en charge par le crédit d’impôt monte escalier. Ce dispositif est ouvert à tous ceux qui désirent acquérir un fauteuil élévateur. Les personnes faiblement imposables ou non imposables sont également concernées par le système de financement. En effet, celles-ci recevront un chèque du Trésor Publique lorsque le crédit d’impôt sur le matériel qui leur est alloué est plus élevé par rapport au coût de leur imposition.

Pour être éligible au crédit d’impôt monte escalier

Afin de bénéficier d’un crédit monte-escalier, il faut

  • Etre propriétaire d’un logement neuf ou ancien
  • Installer la machine dans l’habitation de l’utilisateur
  • Effectuer l’achat du monte escalier auprès d’une entreprise et lui confier l’installation
  • Disposer d’une facture détaillée provenant de l’entreprise fournisseur du matériel, à fournir avec la déclaration d’impôt

L’administration s’occupe de tout, à la seule condition que l’utilisateur réponde aux conditions citées ci-dessus.

Le crédit d’impôt monte escalier

Il s’agit d’un montant se soustrayant sur le montant brut qui est imposable en appliquant une disposition fiscale. Autrement dit, ceci se présente comme une aide au financement, étant donné qu’il semble rembourser une part des dépenses réglées en tant que contribuable.

Le coût du crédit d’impôt est évalué à 25% du montant dépensé lors de l’achat et l’installation de l’équipement. Ainsi le plafond établi pour une personne est de 5000 euros, pour un couple 10000 euros et +400 euros pour chaque personne à charge. Le plafond du crédit d’impôt est valable cinq années de suite. Ce principe fonctionne pour tous les montes escaliers, même les montes escalier tournant qui sont plus complexes.

L’Aide de l’État

En vue de l’installation d’un monte-escalier, l’Etat offre plusieurs aides afin de simplifier l’accessibilité au logement.

  • Pour un monte escalier droit : les prix varient entre 3000 euros et 4000 euros atteignant les 5000 euros parfois.
  • Un monte escalier colimaçon : entre 6000 euros et 10000 euros
  • Pour l’installation : entre 35 euros et 50 euros
  • La réparation du matériel : entre 30 et 50 euros

Mais il existe d’autres aides proposés au public afin d’appuyer l’achat et l’installation d’un monte escalier.

Les autres aides au financement

·      Les crédits

Ce sont des crédits qui ont principalement pour objet, l’amélioration de l’habitat. Ils sont pour la plupart du temps, proposés par des organismes financiers ou des fournisseurs. Cependant le taux sera moins élevé que celui du crédit à la consommation.  Attention il sera difficile d’obtenir un crédit pour le financement d’un monte escalier reconditionné

·      Les subventions

À condition de remplir certains critères, celles-ci peuvent être accordées par des organismes comme l’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat), la caisse de retraite principale ou complémentaire ainsi que les différentes collectivités territoriales. Il est également possible de s’adresser directement à la fédération Solidaires pour l’Habitat (SOLIHA) du département. Elle pourra servir de guide dans les différentes démarches à suivre.

·      L’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (Anah)

Il s’agit d’une agence nationale qui œuvre pour aider les handicapés et les personnes âgées à bénéficier d’aides dans le financement de dispositif servant à améliorer les conditions de vie de ceux-ci et à faciliter le maintien au domicile. Pour un monte escalier, l’Anah peut offrir jusqu’à 50% du coût des travaux, pour le cas d’un foyer possédant un revenu très modeste. Et pour ceux dont le revenu est modeste, l’agence peut attribuer 35%. C’est au cours d’un passage devant une commission que le montant précis de l’aide sera fixé. Il serait donc conseillé de ne commencer les travaux, qu’après la décision définitive de la commission.

·      Le département

La MDPH (Maison Départementale des personnes handicapées) collabore étroitement avec le conseil général. Elle gère la prestation de compensation du handicap (PCH), prestation consacrée à l’aménagement du logement de ceux qui se retrouvent à mobilité réduite. Par conséquent, le monte escalier fait partie de la liste. L’allocation est destinée aux personnes exerçant encore une activité professionnelle, et suivant les ressources, son montant oscille entre 80 et 100%.

Les aides fiscales

Pour les travaux de bâtiment, le taux normal de TVA est fixé à 20%. Mais cela peut être réduit dans le cas où l’installation du monte escalier a été effectuée par un professionnel dans un logement construit il y a plus de deux ans (5,5%). Ce taux sera appliqué pour toutes les ressources et pour tout occupant d’une demeure, que celui-ci soit propriétaire, locataire ou simple occupant. De plus, les travaux peuvent être réalisés dans toutes les résidences, qu’elles soient principales ou secondaires.

Installation d’un monte escalier via un crédit d’impôt

Avant de procéder à l’installation du monte escalier, un bilan ergonomique de l’utilisateur est requis pour intégrer les fonctionnalités adaptées à la personne concernée. Il faut également bien étudier le lieu ou installer le monte escalier. En cas d’obstacles le monte escalier s’arrête grâce à son système de capteur d’obstacle assurant ainsi la sécurité de l’utilisateur. Lors d’un déménagement ou une situation requérant une désinstallation de la machine, le travail peut s’effectuer en seulement quelque temps.