Sélectionner une page
monte escalier debout

Il suffit de faire le tour du marché pour se rendre compte qu’il existe de plus en plus de variantes de monte-escaliers proposées sur le marché. Cela est dû à une prise de conscience collective sur l’importance de ces équipements pour les personnes à mobilité réduite ou en perte d’autonomie. Vous avez sûrement trouvé qu’il y existe des modèles dits « debout » et vous posez des questions quand il faut les choisir. L’objectif de cet article est de vous fournir des éclaircissements à ce propos.

La nécessité de différencier avec un monte-escalier assis

Les monte-escaliers peuvent être classés en fonction de leur forme et de leur emplacement, mais pas seulement. Ils peuvent également être répartis entre les modèles assis et ceux debout. Le fonctionnement est le même entre les deux et les avantages sont également similaires. Il y a tout de même des différences en ce qui concerne leur usage. Le monte-escalier assis est la version la plus populaire, étant le plus traditionnel. Comme son nom le laisse déjà savoir, il vous donne la possibilité de vous asseoir confortablement pendant le déplacement. Les commandes, elles, se trouvent sur les accoudoirs.

Après s’être concentrés sur les seuls monte-escaliers assis, les fabricants se sont rendus compte que ceux-ci ne répondent pas à certains problèmes de santé des utilisateurs. Cela leur a poussé à l’élaboration du nouveau-type d’élévateur qu’est le monte-escalier debout. Appelé également siège perche ou assis/débout, ce dernier donne la possibilité aux utilisateurs de se tenir pratiquement au debout durant la montée ou la descente. Pour vous permettre de profiter d’un soutien additionnel et d’un meilleur confort durant le parcours cependant, un petit siège raccourci disposé plus haut par rapport à la chaise élévatrice a été prévu. Comme le monte-escalier assis, le monte-escalier perche, dispose également de deux accoudoirs sur lesquels se trouvent les commandes.

Une alternative idéale pour un escalier étroit

La largeur de votre escalier n’atteint-elle pas les 62 cm ? Il sera considéré, indépendamment de sa forme, comme un escalier étroit. Si vous optez, dans ce cas, pour un monte-escalier traditionnel, c’est-à-dire assis, vous ne pourrez pas éviter un souci au niveau de la sécurité du passage des genoux. Vous devrez donc vous tourner vers d’autres alternatives. Citons notamment parmi ces dernières le monte-escalier assis/debout qui, du fait de l’inexistence d’un siège encombrant et grâce à la possibilité de rester debout pendant le parcours, peut facilement passer dans l’escalier. À noter que la largeur de ce dispositif est de seulement 40 cm, de quoi éviter d’encombrer votre maison et libérer votre escalier. Ce type de monte-escalier conviendra surtout à un escalier en colimaçon qui, du fait de la faible largeur de ses marches, nécessite  un dispositif moins volumineux et qui peut s’adapter à sa forme.

L’installation de monte-escalier doit toujours être précédée par la venue d’un technicien à domicile pour en analyser la faisabilité. Il effectuera notamment les mesurages requis pour conclure s’il vous faut est non une monte-escalier debout. Après avoir constaté que votre escalier est trop étroit pour l’accueil d’un monte-escalier standard, il n’hésitera pas à vous tourner vers un modèle particulier qui convient aux à ses dimensions. À noter que vous pouvez pourrez demander, si possible, une modification de la largeur d’assise ou une adaptation des rails pour avoir des centimètres additionnels.

Tenez compte de vos capacités

Au moment de choisir entre un escalier debout et un escalier assis, vous ne devrez seulement pas considérer la forme et les dimensions de votre escalier. Vous devrez également vous poser des questions sur vos capacités, notamment en termes de mobilité.

Avez-vous encore maintenu un bon niveau de mobilité ou d’autonomie ? Le monte-escalier debout vous constituera un choix idéal si votre escalier est plus étroit. Vous avez encore une capacité de préserver un certain équilibre pour adopter la position debout plusieurs minutes durant sur le dispositif. Le siège perche est également une option parfaite pour les personnes souffrant des problèmes d’articulation au niveau des hanches et des genoux.

Même si votre escalier est étroit, le monte-escalier debout ne vous constituera pas un meilleur choix si vous avez connu une forte réduction d’autonomie ou de votre mobilité. Vous n’avez pas en effet assez d’équilibre et de force pour rester debout longtemps sur le dispositif. Dans ce cas, vous n’aurez d’autres meilleures options que le modèle assis pour vous assurer de la sécurité de vos montées et descentes sur votre escalier.

Quel est le prix recommandé pour un monte escalier debout ?

Plusieurs paramètres entrent en compte pour définir le prix d’un monte-escalier, qu’il soit assis ou debout. C’est le cas notamment :

  • De la qualité de fabrication
  • De la complexité du design
  • De la longueur de l’escalier
  • De la marque

Si vous optez, par contre, pour un modèle classique standard, il y a des fortes chances que le prix à payer soit plus réduit. Celui-ci ne nécessite pas en effet, le plus souvent, le passage par des paliers et la négociation de courbes dans un escalier étroit. Vous pourrez ainsi l’avoir pour un prix total allant de 4 000 à 7 000 euros. Avec un monte-escalier debout, par contre, contourner une courbe ou tourner sur un palier est de plus en plus un passage obligé, le prix d’un monte escalier Stannah se trouve ainsi généralement entre 12 000 et 20 000 euros. Au seul prix du dispositif doit être ajouté le prix de l’installation pour avoir connaissance, en toute précision, du budget nécessaire pour avoir un monte-escalier debout chez soi.